Les violences en Espagne font une fausse une

Les lecteurs du Cruasán Ambulante le savent bien. On n’est pas souvent d’accord avec le Gouvernement. Qu’il soit de gauche, de droite, en France ou en Espagne.

Mais hier un membre du gouvernement espagnol -le nouveau, celui de droite- a dit que les épisodes récents de violences en Espagne après des manifs contre les mesures d’austérité à Valencia et Barcelona donnent une fausse image du pays. Je suis d’accord.

Même si on n’habite plus là bas,  je ne pense pas que ces images, qui ont très vite fait le tour du monde -jusqu’à la une du New York Times-, soient un reflet du climat sociale.

Ces violences pourraient se déclencher, si le gouvernement  continue a imposer l’austérité a tout prix (et ce sont des prix astronomiques).

C’est clair que le nouveau gouvernement est plutôt maladroit dans la gestion de ces mouvements de contestation, comme le signale notre ami Mompontet dans son dernier Monoeil.

Mais je pense qu’il y a un intérêt quiconque a faire tourner ces images en boucle comme si l’Espagne allait péter a la Grecque. Pour l’instant il ne s’agit que de deux épisodes séparés et différents.

C’est connu : “Never let the truth stand in the way of a good story” (Ne laisse jamais la vérité empêcher une bonne histoire). Ça fait vendre, cliquer, allumer la télé…

Bref. Tout ça pour vous dire que ça chauffe entre le Gouvernement et les jeunes contestataires, mais l’Espagne c’est aussi -surtout?- ça :

Une ‘rumba’ chantée dans une banque pour dénoncer l’endettement fou de l’achat immobilier. “Ce n’est pas une crise, ça s’appel capitalisme” disent-ils.

J’adore ces Flashmobs du groupe Flo6x8.

Ils l’avaient fait aussi à Seville. Attention a la gueule de l’agent de sécurité:

Anuncios

Qué difícil es hablar el español

Mítica foto que nos han encontrado los de http://www.acuareladigital.com/

Sí, es muy fácil reírse de lo difícil que es aprender francés: en el lenguaje hablado se comen la mitad de las palabras escritas, la pronunciación puede convertirse en una misión imposible y si pretendes escribir, tienes que aprender acentos que no sabías que tu teclado era capaz de hacer.

Pero la lengua de Cervantes también tiene telita, especialmente si cambias de región, de país… Nos lo ha recordado este video encontrado por el maestro cruasán por antonomasia Michel Mompontet (si entendéis francés no os perdáis su programa Monoeil).

Los autores son InténtaloCarito. Unos cachondos (en el sentido madrileño del término).

Advertencia para oídos sensibles: la canción es tremendamente pegadiza

Ben Laden: c’est marrant le conspirationnisme

Michel fait sa tête d'enfant de choeur

On vous avait déjà parlé de notre ami Michel Mompontet. Très lié à l’Espagne, lui aussi un peu ‘Cruasán Ambulante‘ il a été journaliste culture à la rédaction de France 2 pendant des années. Il est aussi un grand connaisseur du flamenco, du jazz… journaliste mais pas que ça. Il a vraiment trouvé sa place il y a quelques années dans le 13:15 h de France 2 où il décrypte l’actu de la semaine, rubrique ‘Monoeil’.

Hier j’ai découvert sa vision de l’élimination de Ben Laden, une histoire que bien pourrait être un film de Hollywood… Ou pas?

Bon, au fait ça sera un film de Hollywood cet été.

Ça vaut le coût de le regarder la capture de Ben Laden a travers ‘son oeil’.

Gracias Max Nukeplant et Photophore pour le coup de main.

Pagaille

http://www.myspace.com/pagaille

Joli, l’affiche. Et non, ce n’est pas un billet sur la pagaille de la neige à Paris, Hortefeux, Fillon… Tout ça c’est vieux. Et c’est Michel Mompontet, génie fou de France 2 et bon ami qui a le mieux raconté cette histoire dans Monoeil.

C’est Pagaille, un groupe de bons musiciens qui joue vendredi à Paris. Sur son Myspace c’est écrit: Fusion/ Nu-Jazz/ Rock. Mais le chanteur fait du slam. C’est la pagaille pour décrire son style. Ils sont aussi sur Facebook, ajoutez-les!.

Ils jouent avec The Lips, du post-punk jazz, yes!

Et bon, je ne veux pas faire de la pub juste parce que c’est mon ami Philippe Zelmar qui joue dedans. D’ailleurs c’est l’un de mes guitaristes préférés. C’est qu’ils sont bons, très.

Profitez-en si vous êtes pas loin.

À l’espace B http://www.myspace.com/espaceberbere