Free, Orange et la fibre optique : réseau criminel, quelle bande désorganisée!

Aventures et mystères du déménagement de ligne chez Free avec un raccordement a la fibre dans un bâtiment déjà raccordé a la fibre.

Tu déménages. Ce qui est toujours un peu galère. Surtout en confinement, pandémie globale, tout ça tout ça.

Internet reste quand même bien utile pour télétravailer.

Du coup tu te dis que le plus simple ça va être de garder ton opérateur, même si c’est… Free. Et on connais : coupures, vas-y redémarre ton boitier boiteux, j’en ai marre de redémarrer.

Mais bon, tu te dis que ça sera plus simple que résilier, envoyer une lettre recommandée et les boitiers boiteux. T’en as quand même assez de trucs a gèrer.

Spoiler alert : et bien non. Free est toujours capable de surprendre ses clients, même le plus anciens.

Tu fais ta démarche déménagement -en faisant gaffe qu’ils te coupent pas la ligne avant le temps dans l’ancien logement- parce que ça coupe automatiquement soit a la fin du mois soit en cas de coupure électrique.

Le technicien arrive en temps et en heure, c’est déjà ça!

Tu sens quand il parte qu’il y a un truc qui va pas trop mais il te dis : “dans 24 heures, c’est bon”. Sûrement en vue de ta tronche de panique, il veut pas que tu le prends en otage.

Parce que le soir, la nouvelle arrive :

OUVERTURE D’UN TICKET D’INCIDENT
OUVERTURE D’UN TICKET D’INCIDENT

Et pour ceux qui travaillons dans un bureau, les tickets incident ça on connais. Et c’est souvent synonyme de La Cata.

Votre abonnement Freebox Optique est en cours d’activation mais nous ne détectons pas de connexion depuis votre domicile.
Or, il est fort probable qu’il existe un défaut de raccordement.

Ensuite c’est l’aventure du service client. “Votre appel est traitée par nos centres en France” mais ça pourrait être Papouasie Nouvelle Guinée. Ils en sauraient pas plus, ils n’auraient pas moins de capacité d’agir. C’est Freenutile d’insister.

Voir le sujet - [Résolu] FTTH immeuble fibré mais adresse non éligible -  ADUF

Quatre appels, quatre versions différentes du problème, et le plus important : du délai pour la solution. Une semaine, un mois. On verra.

On sent quand même le métier. Ils peuvent rien dire de concret, rien faire, mais ils sont là. Pour toi. Limite ils te demandent si ça va au taf. Ils sont gentils. Gentils mais incapables.

En recollant les morceaux des explications incongrues et souvent contradictoires reçues je comprends que ma ligne attribué est déjà occupée.

Donc Orange, qui gère l’infrastructure dans le secteur, a donné le mauvais chemin.

“Nos équipes mettent tout en oeuvre…”. Ils ont déjà envoyé le mail a Orange. Là ils attendent, tapant les doigts sur le bureau.

Et voilà.

Bien sûr, Orange est moyennement interesé a résoudre un problème qui n’est pas son problème. Free… Ils ont déjà envoyé le mail.

Tu peux pas contacter Orange directement car tu n’est pas son client “conformément aux réglementations imposées par l’ARCEP”.

“L’ARCEP donne un délai de 20 jours monsieur”. 20 jours. En confinement. En télétravail. En 2020. L’ARCEP s’en fout pas mal aussi de la vie réelle, il faut dire.

“Connectez vous a votre téléphone” Oui. Avec le réseau Free Mobile. C’est ça. Mon employeur va attendre un tout petit peu pour que j’arrive a travailler comme ça.

Acune solution de remplacement. Aucune envie de résoudre le souci -dans les deux camps- juste prends ton téléphone que t’as déjà payé cher et bousille-le branché en mode partage de connexion pendant un mois. Ça ira, bichon.

Quelle bande. Laisser les gens un mois sans Internet en 2020 avec ses pandémies et ses jolis confinements parce que Free et Orange ont du mal a se coordonner pour appuyer sur trois boutons c’est un petit peu un acte criminel.

Ici dans le bâtiment, la plaque qui annonce que tout est prêt pour accéder a la fibre chez Free, prend de la poussière collé aux boîtes a lettres avec un petit sourire gêné. A coté de la plaque, Xavier Niel fête la belle saison de raccordements et pose de plaques.

RhôneExpress, Aéroports de Lyon, taxi, Easyjet… la vache!

La vache c’est toi. Et moi. Une vache à lait à traire en mode low cost (pour eux). Nous sommes tous des petites vachunettes, traites en vitesse fast food mais qui rapportent gros.

D’abord y a Rhône Express. Que est-ce qu’on n’a pas déjà dit de ce bidule qu’en plein 21éme siècle, dans l’Union Européenne s’assure un MONOPOLE A 30 ANS pour un service qui te lâche, lâchement, si ton avion atterri plus tard que minuit (souvent parce que les controles du Schengen suspendu te jouent un tour).

vaches-avion.jpeg
Ces pauvres vaches étaient transportées par avion au Qatar y a pas longtemps. Avec EasyJet + Rhône Express et Aéroports de Lyon, on se sent pareil. (AFP/ Qatar news agency)

Y a la “garantie retour” sauf que c’est indiqué nulle part dans l’aéroport, ni dans la page “horaires” du propre service. Les gars d’Easyjet ne te dissent rien non plus et après avoir traversé les interminables couloirs de l’absurde Terminal 1, t’as vraiment pas envie de traverser tout l’aéroport pour voir si c’est en place.

Aéroports de Lyon, est si fier de son nouveau Terminal 1 qui peut être n’ont pas compris qu’il est surdimensionnée, mal desservi, et absurde. Mais oui on a de jolis stickers collés au mur pour éviter qu’on pète un cable en parcourant ses jolis couloirs inutiles.

Quand on a marché les derniers kilometres dans les couloirs vides, on a l’étrange impression d’être punis pour avoir “choisit” le Low Cost (alors que il n’y a pas vraiment d’alternatives pour beaucoup de destinations).

Donc on passe au taxi. 75 / 80 euros pour rentrer chez toi. “C’est la Préfecture qui fixe les prix” nous disent-ils.

Et aussi il y a EasyJet. Pas facile. Avec ses plans impossibles de vol, t’as 4 chances sur 3 d’arriver en retard si tu prends le dernier vol de la journée. Experts dans la traite, dans le traitement du passager comme du bétail.

Tant qu’a faire, je suis tenté de réserver avec cette boîte spécialisée dans le transport de vaches. Au moins il y a un véto.

BCWK_V6CAAAVQEu
Apparement il existe un truc qui s’appelle © Cowstagram

L’objectif est clair: te traire encore une goutte; achète ta place pour avoir 2 centimètres pour les jambes, paie ton Speedy Boarding, êtes vous d’EasyJet Plus? Et sinon vous voulez pas un café sandwich a 9 euros vu que vous venez de passer 3 heures enfermé devant la porte d’embarquement en attendant qu’on s’organise?

Et oui, pour la traite, c’est plus facile avec une vache fatiguée et désorientée.

En attendant, on fais quoi nous, vachettes folles de fatigue nerveuse?

En attendant on peut signer la pétition pour un Rhone Express abordable.

Vous pouvez vous défouler et crier votre désespoir de vache pressée si vous avez un blog, ça fait du bien. Des fois on t’écoute même.

Un compte Facebook, Twitter, même Instagram sert aussi por râler.

Et n’oubliez pas de réclamer. Auprès de Rhône Express, EasyJet, Aéroports de Lyon, le Conseil Municipale, le Régionale, le Mondiale, Emmanuel Macron, la Commission Européenne et le Parlement Européen.

PS: bientôt un nouveau post avec les réponses du service client. Spoiler:

Suite à votre demande, nous vous informons que notre service n’est pas un monopole (…)

 

 

 

 

Charlie Hebdo: message de la belle et douce France

belle-et-douce-france-charlie-hebdo

Aux cons. De tout bord.

Cordialement,

#JeSuisCharlie

Nous sommes Charlie

je-suis-charlie,M188482

Charb
Moustapha Ourad
Cabu
Hamed Merrabet
Tignous
Wolinski
Honoré
Bernard Maris
Michel Renaud
Franck Brinsolaro
Frédéric Boisseau
Elsa Cayat

Clarissa Jean-Philippe
Philippe Braham
Yohan Cohen
Yoav Hattab
François-Michel Saada

NouvelObs: Frédéric, Cabu, Charb, Ahmed, Elsa, Clarissa, Yohav, Philippe… Les 17 victimes des attentats

Noé Soulier m’a un peu saoulé

Je suis allé sans apriori au spectacle de Noé Soulier à la Biennale de la Danse de Lyon. Je ne savais même pas qu’il s’appelait “Mouvement sur mouvement”, J’avais aucune idée de ce que j’allais voir. Je préfère comme ça.

“Noé Soulier a beau être jeune, c’est une encyclopédie : toutes les danses l’intéressent, classique, contemporaine, et ce, sans limite. Parce qu’au fond, ce qu’il traque un peu partout ce sont les gestes qui racontent quelque chose” dit la page officielle de la Biennale pour présenter ce spectacle.

Perso, j’avais même pas lu ça.

On arrive a un spectacle de la Biennale de la Danse à l’amphi de l’Opéra de Lyon, les lumières s’éteignent et il y a ce gentil garçon qui sort vêtu d’un t-shirt et un pantalon a pinces. Gris, tout gris. Pourquoi pas. Puis il commence a faire quelques gestes de danse, plutôt mécaniques. A sec, sans musique. Pourquoi pas.

Après quelque minutes il refait les mêmes gestes, et il commence a les expliquer. Avec une traduction en Anglais derrière. Pourquoi pas.

Petit a petit on sent qu’il commence a expliquer mécaniquement ces gestes chorégraphiques mécaniques, a les décortiquer et les analyser dans un ton monotone. Au début on se dit “pourquoi pas”, on va essayer d’écouter…

Mais il fait si vite, si mécanique, si monotone qu’on ne retient pas grande chose. En plus c’est un analyse sans vrai analyse, on n’apprends pas les secrets de la maitrise du corps, la beauté des gestes, ce qui ressent le danseur en dansant, ce qui pourrait être très intéressant.

Son texte, enroulé en spirale, appris par coeur, et très répétitif. Comme un mantra.

En pleine digestion du burger  pris peu avant je m’assoupis. Je commence a décrocher et a le voir agir comme si moi-même je regardait la scène de l’extérieur, dans un univers parallèle (c’est ce qu’il dit de soit même a un moment de son speech).

J’ai l’impression d’écouter répéter un jeune thésard quelques jours avant le grand orale. Il a bien appris la lesson. Ça oui, y a pas de doute.

Du coup il me fait penser aux traumatismes provoqués par l’enseignement de haut niveau. Que c’est soit pour la danse, la musique… la méthode pédagogique d’élite peut laisser des traces.

Je pense que ce que je vois -de l’extérieure, dans mon nuage- c’est surement un produit de cette discipline acharnée. Il est tout gentil ce Noé Soulier, on apprécie qu’il  est un très bon danseur, oui, oui.

Mais on ne va pas a un spectacle de la Biennale de la Danse pour avaler un analyse intellectuel mais sans profondeur sur le “geste oblique” déballé d’un seul trait, sans presque respirer.

On apprécie que Soulier est un bon danseur, mais franchement, il n’est pas un communicateur.

Je regarde autour. Je vois qu’une bonne partie du public est aussi perplexe, ils avalent, patients. Une dame dort.

L’amie qui m’avait invité s’est excusée de l’avoir fait.

Si non c’était bien.

Podemos. Mais que est-ce qu’ils font ces espingouins encore?

Ils avaient pris les places il y a trois ans. Maintenant ils ont entrée au Parlément Européen, bientôt ils se battront pour les mairies et conseils régionaux, et ils rêvent de prendre aussi le Gouvernement. Podemos c’est l’évolution de ces indignés qui avaient surpris l’Europe courant 2011.

Ils en rêvent, et ils n’en sont pas loin d’après les derniers sondages. Et pas n’importe quels sondages : ceux du Centre d’Investigations Sociologiques CIS. Énorme.

Captura de pantalla 2014-09-30 a las 08.27.46

En plus cette fois ils n’utilisent pas les mêmes moyens. Plus de campements, plus de sacs de couchage sur le béton de la Puerta del Sol, plus de chants roots et des slogans pour un autre monde possible.

Ils demandent des votes, et des votes ils en ont. 1.245.948 aux élections européennes en mai dernier. Cinq sièges au Parlement Européen. Et ce n’est que le début, disent-ils.

Captura de pantalla 2014-09-30 a las 09.06.06

C’est l’évolution de la révolution. Les grands vieux partis, pris au piège dans son propre terrain et avec ses propres armes, paniquent. Tout court.

C’est l’évolution de la révolution. Les grands et vieux partis, pris au piège dans leur propre terrain et avec leur propres armes, paniquent. Tout court.

De là entre autre la récente démission du Ministre de la Justice après que le Président du Gouvernement a retiré la loi sur l’avortement. Trop polémique par ces temps troubles.

C’est la stratégie de la panique au sein de la majorité.

Le Parti Socialiste a même choisi un nouveau candidat, tout frais tout jeune, Pedro Sánchez, que personne ne connaissait.

Des mauvaises ou bonnes langues disent aussi que le Gouvernement et les socialistes, pris par la terreur, auraient obligé le roi Juan Carlos a abdiquer toute de suite après les Élections Européennes. Ce n’est qu’une théorie.

Démocratie participative, debat, initiatives citoyennes. Transparence contre corruption, justice sociale contre les misères provoquées par la crise. Podemos veut changer la donne. Ils se servent de Reddit, la plateforme de partage et de vote de contenus pour élargir le débat.

Du coup le débat part un peu dans tous les sens. Les médias – de bons vieux amis des grands vieux partis – prennent bien soin de souligner ces divisions, ces contradictions, pour essayer de freiner cette progression hallucinante. Son leader Pablo Iglesias est souvent caricaturé comme un futur Hugo Chávez, quoi qu’il se rapproche pas mal de la gauche latino-américaine.

Sa structure “organique” construite en cercles , 800 cercles partout dans le monde, peut faire se perdre certains, mais cette diversité est dans la nature même du mouvement. Dès ses débuts. La page Facebook de Podemos Paris compte un petit millier de “likes”.

Au moment où Nicolas Sarkozy revient pour “rassembler au-delà de tous les clivages politiques” – une idée qui ne ressemble à rien, mais qui peut percer pour tous les désenchantés de la politique, et nous sommes beaucoup – et en voyant l’ex-hyper Président brandissant la menace du FN vs. le “ridicule international” de François Hollande, la fraîcheur, l’enthousiasme et l’excitation que transmettent ces pélos espingouins de Podemos sont vivifiants pour l’avenir de la Politique, avec un grand P.

Otro cruasán (casero) es posible – Recette des croissants

© http://www.larecetadelafelicidad.com/ Hhmmmmm…

ES: Nosotros no tenemos ni idea. Bueno sí, sabemos que tienen mantequilla y harina.

Pero SandeeA, autora del -literalmente- delicioso blog La receta de la felicidad se sabe todos los trucos. Nos cuenta que no es tan difícil como parece, sólo hace falta un pelín de técnica y bastante paciencia.

La satisfacción de comerse el cruasán bien bañado en mantequilla, hecho por nosotros /as mismas/ os no tiene precio.

Lo vamos a intentar, y si el resultado no es muy vergonzoso ya os contaremos.

———————————

FR: On ne sait pas comment nous y prendre, mais la blogueuse espagnole SandeeA vous montre comment  faire vos croissants maison dans son succulent blog “La receta de la Felicidad” (pas besoin de traduction, allez!) .

Selon elle, ce ne serait pas si difficile à réaliser… Il faut juste un peu de patience, un minimum de technique, du goût, du pep’s… (mince, on commence a parler en mode Top Chef).

Bref, le plaisir de manger ses propres croissants bien bourrés de beurre n’a pas de prix! Le plaisir de visiter le blog de SandeeA non plus.

On va essayer. Si le résultat est mangeable on vous tiendra au courant.

Les débuts du Président Hollande sur Facebook

Devenir Président de la République affecte même ton profil sur Facebook.

Gonzaguetv nous donne un aperçu…

🙂 Comme on dit. Merci les copains de Gente Fina.

Les violences en Espagne font une fausse une

Les lecteurs du Cruasán Ambulante le savent bien. On n’est pas souvent d’accord avec le Gouvernement. Qu’il soit de gauche, de droite, en France ou en Espagne.

Mais hier un membre du gouvernement espagnol -le nouveau, celui de droite- a dit que les épisodes récents de violences en Espagne après des manifs contre les mesures d’austérité à Valencia et Barcelona donnent une fausse image du pays. Je suis d’accord.

Même si on n’habite plus là bas,  je ne pense pas que ces images, qui ont très vite fait le tour du monde -jusqu’à la une du New York Times-, soient un reflet du climat sociale.

Ces violences pourraient se déclencher, si le gouvernement  continue a imposer l’austérité a tout prix (et ce sont des prix astronomiques).

C’est clair que le nouveau gouvernement est plutôt maladroit dans la gestion de ces mouvements de contestation, comme le signale notre ami Mompontet dans son dernier Monoeil.

Mais je pense qu’il y a un intérêt quiconque a faire tourner ces images en boucle comme si l’Espagne allait péter a la Grecque. Pour l’instant il ne s’agit que de deux épisodes séparés et différents.

C’est connu : “Never let the truth stand in the way of a good story” (Ne laisse jamais la vérité empêcher une bonne histoire). Ça fait vendre, cliquer, allumer la télé…

Bref. Tout ça pour vous dire que ça chauffe entre le Gouvernement et les jeunes contestataires, mais l’Espagne c’est aussi -surtout?- ça :

Une ‘rumba’ chantée dans une banque pour dénoncer l’endettement fou de l’achat immobilier. “Ce n’est pas une crise, ça s’appel capitalisme” disent-ils.

J’adore ces Flashmobs du groupe Flo6x8.

Ils l’avaient fait aussi à Seville. Attention a la gueule de l’agent de sécurité:

En Espagne, on craint plus les guignols que la crise

Nadal fait le plein dans le sketch des guignols

Une semaine forte en actu au pays du soleil.

Le Tribunal suprême  a condamné le juge Garzón à onze ans d’interdiction d’exercer pour avoir enquêté un grand réseau de corruption et avoir instruit un procès contre les crimes du franquisme.

La décision du Tribunal suprême tombait la veille de la présentation d’une réforme du marché du travail très polémique. Le gouvernement prévoit la baisse des indemnités de licenciement.

Une semaine forte en actu, donc, qui a été éclipsée par ce qui aurait dû rester comme l’anecdote du jour: les critiques aux Guignols de l’info de Canal+.

La fédération Espagnole de tennis a menacé de porter plainte. Le Gouvernement et même le chef de l’opposition, Alfredo Pérez Rubalcaba, ont critiqué durement les marionnettes en latex. L’Ambassadeur espagnol en France a envoyé une lettre aux médias français pour exprimer le mécontentement officiel du Royaume.

Pour cause: une série de blagues des guignols sur le dopage en Espagne après le scandale Contador. Le pire c’est qu’ils ont touché à l’intouchable Rafa Nadal.

Sur les réseaux sociaux, nombreux Espagnols, déchaînés, ont demandé la fermeture de Canal. Ils ont même souligné le manque de trophées gagnés par les sportifs français ces dernières années. La blague de la télé payante serait de la pure jalousie, disent-ils.

Alors que 22% de la population est au chômage et que l’économie du pays s’écroule,  certains pensent qu’on ferait mieux de s’occuper des vrais soucis au lieu de perdre notre temps à critiquer les  guignols. Normal, on a envie de dire.

Certains ont préféré de répondre avec un peu d’humour. Ils demandent de se faire envahir à nouveau par la France, comme en 1808, considérant les politiciens actuels des incapables. Et ont même créé une pétition en ligne.

Comme si la France allait nous sauver.