République, fous-nous la paix

Cette République, on l’observe tous les jours, c’est la République de la médiocratie, c’est la République de la “fricocratie”.

Rien que ça. C ‘est pas a nous, c’est le Maire d’Amnéville qui s’est lâché comme ça pendant ses Voeux 2011.

Du coup Jean Kiffer (on kiffe) propose la sécession de sa commune d’un peu plus de 10.000 habitants, pour la transformer en «principauté virtuelle de Stalheim» (la cité de fer), en reprenant le nom donné par les Allemands au XIXème siecle.

Ils ont bien rigolé ce matin sur France Info avec Nicolas Poincaré. Moi aussi.

C’est Rue89 qui l’a publié après avoir été signalé par un internaute. Ils on bien ri aussi, dès le titre du sujet: Groland existe pour de vrai, c’est la « principauté de Stalheim »

Monsieur le Maire parle a partir de 4’14» et ça chauffe petit a petit. Vers 8′ ça commence a brûler.

2011: Eclipse en Lyon

FR: Je continue dans mon mode astronomique. Photos (avec le portable -désolé- de l’éclipse de ce matin. Prises dés Fourviére. Non, pour l’instant je ne suis pas aveugle je vous tiens au courant. Feliz Año 2011!!!

PS: Bien sûr y a des meilleures images… mais ces sont les miennes!

ES: Sigo con mi vena astronómica. Fotos (con el móvil -ya lo siento- del eclipse de esta mañana. Tomadas en Fourviére, Lyon. Por ahora no me he quedado ciego. Ya os contaré. Bonne Année 2011!!!

PD: por supuesto hay imágenes mejores… pero estas son las mías!


 

PS2: trop peur avec les recommandations de la DGS. Au pire je serai connu comme le con qui est aveugle pour mettre quelques mauvaises photos dans son blog.

PD2: acongojado con las recomendaciones de la Dirección General de Salud. A lo peor, seré conocido como el imbécil que se quedó ciego por poner unas fotos malas en su blog.

PD3: A ne pas rater/ No os perdáis The Big Picture

Le Jour d’Après à Lyon – The day After Tomorrow

Et celui d’après… et on verra pour demain.

D’après Gerard Collomb Maire de Lyon, c’est comme ça que sa se passe. Il a aussi expliqué que le manque de moyens ‘anti-neige’ est un choix: «ici il neige comme ça que tous les 20 ans: Lyon n’est pas Montréal». (Plus chez LyonMag)

ES: Acaba de caer la mayor nevada de los últimos nosécuantos años en Lyon. La verdad que ha sido alucinante. Hay conductores que han pasado la noche en sus vehículos. Otros, directamente los han abandonado y han vuelto andando a casa.

Pequeño chiste visual con la magistral -en su género, el de la catástrofe apocalítpica- El Día de Mañana. Ponemos los monumentos lyoneses y cambiamos el ¿dónde estarás? por ¿dónde estabas?. El alcalde de Lyon Gerard Collomb ha dicho que no hay suficientes medios para estas nevadas excepcionales porque «Lyon no es Montreal».

Lyon, New York district

Lyon-Manhattan
Manhattan-Lyon

FR: J’en ai toujours pensée que la presqu’île de Lyon et Manhattan se ressemblent. C’est vrai, on peut le constater grâce a Google Maps. Sauf que l’image de New York est prise à 2 kilomètres, et celle de Lyon à 500 mètres.

ES: siempre me ha parecido que la ‘presqu’île’ (península) de Lyon se parece a Manhattan. Ahora lo compruebo gracias Google Maps: se parecen, sí, salvo que la vista de Nueva York está tomada a 2 kilómetros. La de Lyon a 500 metros.

 

 

Israel Galván, flamenco comme on ne l’avait jamais vu

Tout le monde devrait voir ce spectacle. C’est l’occasion, car il tourne en France et en Suisse ces jours-ci.

Ceux qui aiment le flamenco, parce que c’est du flamenco au top niveau, puro.

Ceux qui aiment moyen, ou carrément pas, c’est parce que ça n’a rien avoir avec l’idée qu’on peut avoir d’un spectacle flamenco.

Il n’y a pas de castagnettes, ni de robes à ‘volantes’. Au lieu de ça Galván se travestit, dérange les musiciens, joue du heavy metal et danse avec la Mort… entouré de neuf bons musiciens dont la chanteuse Inés Bacán, et une mise en scène multimédia,  pour enrober une représentation très personnelle de l’Apocalypse.

Et tout ça, toujours dans le flamenco puro, avec une maîtrise technique et une précision à couper le souffle, con mucho arte.

Galván devient un enfant qui joue devant son public. Il explore jusqu’au bout les éléments sur la scène qui devient ses jouets: une chaise, un tambour andalou, un carré de sable… Avant de nous surprendre avec le numéro suivant.

Les producteurs assurent que la Première était bien apocalyptique. Mais c’est normal si on est a la Biennale de Flamenco de Sevilla et qu’on danse sur des cercueils… Et oui, les flamencos, surtout les gitans sont encore bien superstitieux.

Le danseur se situe dans les frontières du flamenco pour les repousser au delà.

Israel Galvan, Prix National de Danse en 2005, sera a Annecy et à Chambery dans les jours qui viennent et  présente son nouveau spectacle a Lausanne en décembre. Pour fêter, peut être que le flamenco viens d’être reconnu Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité de l’UNESCO. Olé.

Web: (anglais et espagnol)
http://www.israelgalvan.com/

La fin des incidents à Lyon?

Voici, rien que pour vous, le récit complet en images de la journée du 21 octobre 2010 à Lyon. «On était comme des rats dans une cage» disaient les jeunes. Ils ont eu raison de le dire. Pendant que tout ça se passait, Sarkozy déclarait que «les casseurs n’auraient pas le dernier mot». A voir si c’est la fin… ou pas.

La galerie de (Flickr) c’est par ici

PS: après mon post, j’ai trouvé ça au site Rebellyon: Je souffle, y a pas que moi qui est révolté.

Rhône foutage-de-gueule Express

C’est avec beaucoup d’impatience que les lyonnais attendaient la mise en service du nouveau tram jusqu´à l’aéroport. Aprés toutes ces années de Satobus à 15 euros, une heure pour arriver à destination et comme seule alternative le taxi (entre 60 et 80 euros), une nouvelle solution voit le jour.

Un service a la hauteur d’une grande ville, dite métropole, qui veut se côtoyer avec les grandes capitales européennes: ‘adiós’ Satobus, ‘hola’ Rhône Express. Un train, plus écologique que la navette, qui nous dépose à l´aéroport à une vitesse record… Bienvenus au XXIe siècle, les gars.

Premiére surprise, son prix: 23 euros aller-retour. La compagnie Satobus a déjà amorti sa flotte. Maintenant on va devoir payer celle du Rhône Express. Le Satobus n’existe plus, les choix se réduissent. Vive le libre marché des monopoles!

Deuxiéme surprise: le seul arrêt au centre ville du tram supersonic , un éclair rouge,  est à l´autre bout de la gare de la Part-Dieu, de difficile accés.  Sinon on a le choix entre Vaulx en Velin-la Soie, tellement practique, ou Meyzieu, ce grand axe de communication rhodanien.

Et puis, aparemment ils ont déjà eu quelques soucis techniques.

Bref, c´est assez hallucinant pour nous, les Cruasans qui venons de Madrid, où l’on paye 2 EUROS pour arriver au centre-ville… Only Lyon, on dit? (Et pourtant, on l’adore).

Cruasán Ramadán: día 3?

Pues le tocaba a Icmandic hacer este post pero, entre el ayuno y la noche que pasó en el puerto pesquero de Lorient… En fin, que ya os lo contará ella ¿O no?

Mientras yo, que sí he comido, aquí estoy, sólo ante el peligro del editor de posts.

Lugar de luchas y fiestas

He recibido un mail de El Patio Maravillas de Madrid, gran rincón, en el que enlazaban un video de un tal Remi Gaillard. Casualmente su página se llama N’importe qui... Me ha hecho gracia, visto que ayer estuve hablando de la expresión francesa, complicada de traducir pero muy pegajosa ‘n’importe’.

(N’importe qui: un personaje, más o menos. N’importe quoi: chorradas, en este caso).

Yo no le conocía, pero debo ser el único. ¡Su página de fans de Facebook tiene 2,240,765 ‘like’! El tipo se dedica a hacer video-performances improvisadas y a menudo jugándose la salud. Su gran éxito parece ser Mario Kart.

Eso es el verdadero n’importe quoi. Es más, su lema es ‘Faire n’importe quoi pour devenir n’importe qui’. (Hacer chorradas/ locuras para volverse un personaje/ notas)

Para saber cómo suena: copia n’importe quoi y n’importe qui en la demo de Acapela, aunque sin duda, lo mejor de Acapela es hacer decir cosas en español a las voces francesas y viceversa.


Pero ¿De qué va este blog de gilipollas?

La Piba, El Árabe, El Maricón y El Judío. Son los autores del blog ‘C’est la gêne’ (no tengáis miedo de mi vena léxica, no voy a intentar traducirlo). El subtítulo es «¿De qué va este este blog de gilipollas?» (C’est quoi ce blog de connards). Se  presentan como «cuatro amigos, cuatro minorías oprimidas, cuatro visiones del mundo, cuatro toca pelotas (casse-couilles).

Lo he descubierto navegando en WordPress.com, ahora que damos los primeros pasitos blogosféricos, y es uno de los blogs en francés con más visitas. Si El Cruasán Ambulante es entre otras cosas la mirada a Francia de dos cruasanes españoles, ‘C’est la gêne’ es la mirada, ácida y borde, pero muy francesa, de cuatro franceses.

De hecho su última entrada se llama ‘Carta a Francia’, sobre el debate de las ‘narcosalas’, una cuestión calentita, que ha dividido a la UMP (el partido de Sarkozy) y que ha sido cerrado de un plumazo por el primer ministro François Fillon que, tirando del manual del perfecto conservador, ha venido a decir que las narcosalas sólo sirven para favorecer el consumo de drogas. Más en el blog Drogues News. Inrockuptibles.

Fillon y las drogas. Ole torero

Mais c’est quoi ce blog de connards?

La Meuf, l’Arabe, le Juif, et le Pédé. C’est les auteurs du blog ‘C’est la gêne’. Ils se présentent comme: «Quatre amis. Quatre minorités opprimées. Quatre regards sur le monde. Quatre casse-couilles».

Mais c’est quoi ce blog de connards? c’est le sous-titre.  Je l’ai découvert en surfant la blogosphere, q’on commence à fouiller petit à petit. C’est un des blogs les plus visités sûr WordPress en français, et je trouve que ça tombe bien dans nôtre Cruasán, qui est, entre autre, le regard sûr la France de deux p’tits espagnols.

‘C’est la gêne’ c’est un regard acide, décalé, mais très français sur la France. Du coup le dernier post s’appel Lettre à France, sûr le débat de salles d’injection supervisée de drogues que Fillon à voulu finir tout de suite. Plus: dans le blog Drogues News des Inrockuptibles.

Fillon et les drogues. Ole torero